Archives pour la catégorie On the Road to

Un dernier petit bout de route pour nous rendre jusqu’au Mont Cook…

Mont Cook

Le voici enfin le mont Cook ou mont Aoraki de son maori. C’est le plus haut sommet de Nouvelle Zélande, il culmine à 3764m et est recouvert de glaciers à 40%. Ce qui est impressionnant c’est la façon dont il se dresse à la verticale, presque sans dénivelé, tel un mur. Du coup, on peut l’approcher d’assez près par des petites randonnées au cours desquelles les paysages sont juste splendides (et clic-clic pour voir la panorama ci-dessous en plus grand).

Mont Cook

C’est la fin de journée au pays du long nuage blanc, et nous avons fait assez de route pour aujourd’hui.

Ce sera donc une journée de route pour nous. Après le déjeuner, nous repartons vers l’est et le Mont Cook. Il nous reste deux heures de route avant d’arriver à Twizel, où nous pourrons nous arrêter pour la nuit. Au lever du soleil, nous n’aurons plus qu’une petite heure de route à parcourir  le long du lac Pukaki avant d’atteindre le Mont Cook. Vous noterez qu’à cette occasion nous repassons dans la région du Canterbury, déjà traversée à l’aller (clic-clic pour voir la carte en plus grand).

route de Wanaka à Twizel

Sur cette dernière portion de route de la journée, les paysages sont de nouveaux époustouflants !

(clic-clic pour voir la panorama en plus grand)

Là il faut qu’on reprenne la route parce que ras le bol des nuages, de la pluie, et des plafonds bas ! Il nous faut de l’horizon, des couleurs, des paysages, des ciels qui changent, et du soleil… Nous repartons donc en direction de Wanaka d’où il nous faudra prendre une décision pour la suite du voyage.

Un petit point sur l’itinéraire : en raison du relief de cette région de l’ile du Sud, il nous faut revenir sur nos pas avant de pouvoir prendre la route vers le nord (clic-clic sur la carte pour voir plus grand. Vous pouvez aussi cliquer sur la catégorie « Suivez la carte » pour revoir tous les articles où je montre sur la carte le déroulement de notre itinéraire). 

Sur la route, comme d’habitude, nous profitons simplement de ce que nous avons sous les yeux, ces paysages qui nous sont désormais familiers de red tussocks, collines pelées et ciels changeants. L’horizon s’éclaircit enfin…

On the road to Wanaka

Au cours de notre trajet, nous longeons une partie du lac Wakatipu.

On the road to Wanaka

 Et toujours nos petites pauses panoramiques.

On the road to Wanaka

Après une route difficile, de nuit, avec de fortes bourrasques de vent et des gros camions enguirlandés qui semblent vouloir aspirer notre campervan à chaque dépassement, nous faisons escale à Gore, bien connu pour son énorme truite en plastoc qui trône sur le rond point d’arrivée et… c’est tout. Circulez !  Y’a rien à voir, sauf peut-être pour les pêcheurs de truite. Camping sans intérêt en dehors d’un power site bien sûr.

Après une courte nuit, nous revoilà sur la route des Sounds et du Fjordland National Park. Nous sommes accompagnés par une aurore presque boréale tant ses roses sont intenses (Note de Dorothée : attention, photo floue !).

Apres une heure de route nous pénétrons dans une lande rousse de « red tussocks » au pied des Monts Takitimu qui se parent d’orange, comme un pied de nez aux nuages noirs qui menacent. Tout concourt à nous transporter en Terre du Milieu, je m’attends presque à croiser une bande d’orques en vadrouille. Enfin, pendant que je divague, les Fjordland se montrent et Dorothée capture un magnifique arc-en-ciel dans sa boite numérique.

Nous longeons le lac Manapouri jusqu’aux embarcadères, point de départ pour les croisières vers le Doubtful Sound. Finalement, compte tenu du mauvais temps qui s’installe et de la mauvaise réputation (météo) du fjord nous remettons la croisière au lendemain et après un ptit dèj bien mérité (et oui, encore, ben quoi, 4 ptits dèjs par jour et alors ?!), nous partons bille en tête pour les portes du Mordor… mais ça c’est une autre histoire…

 

Bon, à ce stade de notre voyage, et vu le retard qu’on a pris en terme de publication, il nous faut faire un petit point sur l’itinéraire.

Vous vous souvenez que nous sommes partis de Christchurch, sur l’île du Sud, et que nous avons roulé vers le sud. Puis nous nous sommes arrêtés à Dunedin. Après notre fabulous journée sur la péninsule Otago, il va nous falloir faire la transversale ! Pas de temps à perdre donc, et en cette fin de journée nous reprenons aussitôt la route pour l’ouest. Le soleil se couche enfin sur notre 9ème jour en Nouvelle Zélande… (Vous a pas semblé une éternité vous ?? Ça doit surement être parce que j’ai mis plus d’un an à écrire tous les articles de cette journée… Pffff ! Pathétique !)

 

 

 

Voici donc le trajet de la transversale. En route, nous nous arrêterons à Gore pour la nuit (Courtesy of Google Map for the picture et clic-clic pour voir ça en plus grand).

Fin de journée, après ce bel instant de paix et d’immensité, nous reprenons la route vers Dunedin. La ville pourtant si proche nous parait tellement loin après cette journée fabuleuse…

Après cette visite matinale sur la plage des Moeraki Boulders, nous voici en route pour Dunedin, un peu plus au sud sur la côte. C’est notre dernière étape côtière avant de nous enfoncer dans les terres direction la côte ouest et les Southlands…

Road to Dunedin

Nous voici de retour sur la côte… le temps est dégagé, la lumière de fin d’après-midi est sublime, et ces plages immenses…

road to Moeraki

clic-clic pour voir le panoramique en entier

Nous nous arrêtons au bord de la mer, pour admirer toutes ces petites bicoques super mignonnes et surtout avec une vue imprenable… Nous allons jusqu’à Shag Point pour dire bonjour aux otaries qui visiblement se la coulent douce au soleil sur les rochers.

road to Moeraki

Bon alors nous voici partis pour une longue journée de route vers la côte est, compte tenu de la météo catastrophique à l’intérieur des terres. Un petit point route pour vous aider à nous suivre : nous quittons le lac Tekapo et descendons vers la côte.

itinéraire

Plutôt bien inspirés d’ailleurs, puisque sur la route, le temps d’abord couvert et pluvieux s’éclaircit au fur et à mesure, laissant place à un sublime arc-en-ciel.

Road to Moeraki