Archives pour la catégorie Life in the campingcar

Le lendemain, la météo se révèle très incertaine sur le trajet que nous souhaitons faire, alors nous restons tranquillement au camping. Luna en profite pour faire le clown depuis sa chambre :

Luna dans sa chambre

Nous reprenons donc la route dans le sens inverse, et nous trouvons bloqués à l’entrée du tunnel, qui est à sens unique, et qui change de sens toutes les 15mn seulement.  C’est donc l’occasion d’observer cet intéressant animal, le Kéa, un genre de gros perroquet montagnard qui a pour particularité de manger les joints des voitures. Et en effet :

Milford Sound

C’est aussi l’occasion de revoir ça :

 Milford Sound

Et puis de faire une petite pause pour admirer les Mirror Lakes, avec une toute légère brise qui rompt la perfection du reflet… (mais ne soyons pas trop difficile non plus)

Milford Sound

 Et parce qu’après une journée aussi grise et pluvieuse, nous l’avons bien mérité, soirée spa au camping du jour !

 Milford Sound

Conclusion, la Milford Road, 240km aller-retour, vaut vraiment le coup, même si on n’a pas le temps de naviguer sur le Sound. Après tout ça, un bon gros dodo sous la couette, car demain c’est reparti, nous allons naviguer sur le Doubtful Sound.

Le jeu pendant notre voyage, c’était de trouver un endroit sympa pour déjeuner, où l’on puisse mettre le cul du camping-car face à une sublime vue, et déjeuner au resto-panoramique-de-chez-ouam-in-the-camping-car (sandwich jambon mayo quoi). La preuve en image :

Dejeuner panoramique

La Summit Road, dite aussi « Route des Crêtes », c’est une route qui serpente effectivement sur la crête d’une montagne, sur la petite presqu’île que vous avez aperçue sur la carte, dans l’article précédent. De sorte qu’à chaque virage, on aperçoit la mer, des 2 côtés de la route. Et puis il y a ces petites routes qui descendent le long de la montagne pour rejoindre le bord de mer, où l’on trouve des petits villages, et des plages sublimes.

Luna sur la plage

Summit Road

Et dans ces mini villages, on trouve de jolies petites églises anglicanes, et des stations services comme dans les films…

 

Petit bled on the beach

Et la flèche de gauche vous indique le sujet du prochain article : au bout de la presqu’île, la petite ville d’Akaroa.

Le deuxième jour, un taxi nous conduit à la société de camping car. Nous découvrons les couleurs automnales de Chritschurch. C’est très étrange de passer des couleurs de lagon aux roux des arbres. Avoir vécu une année entière en été, suivi d’un automne, suivi d’un été en France, il y a de quoi perdre ses repères ! Mais il en faut plus pour nous dérouter, et nous écoutons avec la plus grande attention les instructions de fonctionnement du camping car. Ensuite, nous voilà partis ! Attention, non seulement nous conduisons (enfin Rafi surtout) un truc énorme, ce qui nous change de la Polo ou de la Punto, mais en plus il faut conduire à gauche !! Ils sont fous ces néo-zélandais ! Autant vous dire que nous sommes légèrement tendus au cours du premier trajet qui consiste simplement à nous rendre dans un camping, de l’autre côté de la ville ! Heureusement notre instinct de survie nous permet d’arriver sains et sauf dans un camping sans grand intérêt, si ce n’est qu’il est situé pas trop loin du centre ville. La première étape consiste à ranger dans cet espace relativement réduit le contenu de 6 valises, un sac ordinateur, un sac à dos, un sac à dos porte-Luna, ainsi qu’une poussette… Là encore, succès de la mission ! Heu… Luna ? Tu voudrais pas filer un coup de main au lieu de mater des DVD ?

remplir le camping-car

Je précise pour votre complète information que le « salon/chambre » du camping-car est équipé de grandes fenêtres, d’où les rideaux tirés dès qu’il fait nuit, sinon on passe la soirée avec tous les autres gens de tous les autres camping-car.