Archives pour la catégorie Suivez la carte

Ce sera donc une journée de route pour nous. Après le déjeuner, nous repartons vers l’est et le Mont Cook. Il nous reste deux heures de route avant d’arriver à Twizel, où nous pourrons nous arrêter pour la nuit. Au lever du soleil, nous n’aurons plus qu’une petite heure de route à parcourir  le long du lac Pukaki avant d’atteindre le Mont Cook. Vous noterez qu’à cette occasion nous repassons dans la région du Canterbury, déjà traversée à l’aller (clic-clic pour voir la carte en plus grand).

route de Wanaka à Twizel

Sur cette dernière portion de route de la journée, les paysages sont de nouveaux époustouflants !

(clic-clic pour voir la panorama en plus grand)

Là il faut qu’on reprenne la route parce que ras le bol des nuages, de la pluie, et des plafonds bas ! Il nous faut de l’horizon, des couleurs, des paysages, des ciels qui changent, et du soleil… Nous repartons donc en direction de Wanaka d’où il nous faudra prendre une décision pour la suite du voyage.

Un petit point sur l’itinéraire : en raison du relief de cette région de l’ile du Sud, il nous faut revenir sur nos pas avant de pouvoir prendre la route vers le nord (clic-clic sur la carte pour voir plus grand. Vous pouvez aussi cliquer sur la catégorie « Suivez la carte » pour revoir tous les articles où je montre sur la carte le déroulement de notre itinéraire). 

Sur la route, comme d’habitude, nous profitons simplement de ce que nous avons sous les yeux, ces paysages qui nous sont désormais familiers de red tussocks, collines pelées et ciels changeants. L’horizon s’éclaircit enfin…

On the road to Wanaka

Au cours de notre trajet, nous longeons une partie du lac Wakatipu.

On the road to Wanaka

 Et toujours nos petites pauses panoramiques.

On the road to Wanaka

 

Bon, à ce stade de notre voyage, et vu le retard qu’on a pris en terme de publication, il nous faut faire un petit point sur l’itinéraire.

Vous vous souvenez que nous sommes partis de Christchurch, sur l’île du Sud, et que nous avons roulé vers le sud. Puis nous nous sommes arrêtés à Dunedin. Après notre fabulous journée sur la péninsule Otago, il va nous falloir faire la transversale ! Pas de temps à perdre donc, et en cette fin de journée nous reprenons aussitôt la route pour l’ouest. Le soleil se couche enfin sur notre 9ème jour en Nouvelle Zélande… (Vous a pas semblé une éternité vous ?? Ça doit surement être parce que j’ai mis plus d’un an à écrire tous les articles de cette journée… Pffff ! Pathétique !)

 

 

 

Voici donc le trajet de la transversale. En route, nous nous arrêterons à Gore pour la nuit (Courtesy of Google Map for the picture et clic-clic pour voir ça en plus grand).

Après cette visite matinale sur la plage des Moeraki Boulders, nous voici en route pour Dunedin, un peu plus au sud sur la côte. C’est notre dernière étape côtière avant de nous enfoncer dans les terres direction la côte ouest et les Southlands…

Road to Dunedin

Bon alors nous voici partis pour une longue journée de route vers la côte est, compte tenu de la météo catastrophique à l’intérieur des terres. Un petit point route pour vous aider à nous suivre : nous quittons le lac Tekapo et descendons vers la côte.

itinéraire

Plutôt bien inspirés d’ailleurs, puisque sur la route, le temps d’abord couvert et pluvieux s’éclaircit au fur et à mesure, laissant place à un sublime arc-en-ciel.

Road to Moeraki

Encouragés par le beau temps, nous quittons la péninsule de Banks et la région de Christchurch et reprenons la route pour nous enfoncer un peu plus dans les terres, vers l’ouest, direction le lac Tekapo.

itinéraire 2

Ce qu’il faut savoir d’un Road Trip en Nouvelle Zélande c’est que le voyage compte autant que l’arrivée : les paysages sont sublimes, où que vous soyez. Il n’y a pas d’autoroute, une simple route nationale qui traverse le pays en contournant les montagnes. Et lorsque vous êtes un peu en hauteur dans le campingcar, avec option pare-brise panoramique, et bien le trajet est un émerveillement permanent. Alors bien sur on shoote, parfois sans même arrêter de rouler, juste pour le plaisir d’alimenter cette nouvelle catégorie : « On the road to… »

Road to Tekapo 1
Sur la route, un troupeau de vache forme un bouchon.

Road to Tekapo 2

Un peu plus loin, une petite pause panoramique le temps d’avaler un cookie et un thé devant un magnifique paysage, et de se dégourdir un peu les jambes.

Road to Tekapo 3

 

Et voici donc, à l’heure du thé, le petit panorama qui va bien. Pour vous obliger à regarder l’image en grand, lorsque je vous mets de sublimes panoramas, j’ai décidé de ne plus vous en mettre qu’un petit bout. Pour voir la vue en entier, il faut donc cliquer sur l’image. Clic-clic !

Panoramique

Les paysages sont sublimes, l’espace semble infini sur cette île pourtant si petite ! Il faut dire que pour une surface seulement équivalente à la Grande-bretagne (la moitié de la France), la Nouvelle Zélande compte seulement 4 millions d’habitants ! Et pourtant on se croirait aux Etats-Unis, à parcourir des kilomètres à travers plaines et montagnes qui semblent désertiques.

Enfin, nous quittons Christchurch, bien que la ville soit jolie, ce n’est pas ce que nous recherchions en Nouvelle Zélande. Sans compter les galères de carte bleue, les prises de tête à deux Francs Pacifique et un président à 1 Franc Pacifique (putain 5 ans !!!!). Nous voici sur la route, à droite….à gauche bien sûr (allez Ségo). Bien qu’ayant tendance à dévier à droite (vas y François) j’arrive tant bien que mal à éviter le choc frontal (Note de Dorothée : pour mémoire et pour ceux qui ne comprendraient pas, cet article a été écrit le 9 mai 2007… get it ?).

 

Itinéraire

Enfin, du point de vue émotionnel le choc est lui tout ce qu’il y a de plus intense, je crois que c’est la première fois que je pleure en conduisant. Je ne m’attendais pas à tant de beauté. Tout concourt à vous émouvoir : la lumière fragile mais encore chaleureuse de cet automne austral ; les ocres et les verts presque artificiels, cinématographiques ; les touches impressionnistes des arbres parés de orange, de jaune et de rouge canadiens ; cette petite route tortueuse qui réserve des trésors panoramiques à chaque virage, la 3ème vitesse de mon campervan Mitsubishi qui grimpe, tel Lance Armstrong shooté au diesel… le bonheur quoi !

on the road to the Summit Road

 

Panoramique Summit Road 1

Au hasard d’un virage (clic-clic c’est encore plus grand) :

Summit Road

Ceux qui me connaissent savent alors à quel point Dorothée a souffert, une pause tous les 100 mètres pour une photo panoramique, des commentaires incessants sur les qualités de mon super van, une extase perpétuelle à coup de : « c’est mortel », « la vache », « le mouton », « c’est trop beau » (Note de Dorothée : tu oublies « c’est sublimissimmissme ! ») …la pauvre, des fois elle doit saturer (Note de Dorothée : je confirme).

Panoramique Summit Road 2

(clic-clic c’est encore plus grand)

Enfin tout ça pour dire que cette Summit Road est incontournable pour qui passe près de Christchurch, et de plus elle mène à la magnifique petite station balnéaire d’Akaroa qui fera bientôt l’objet d’un article.